Garantir un accès équitable et la pérennité des biens communs de la commune

Le 10 juillet dernier, les élu.e.s de Bien Vivre à Montluel ont interpellé le conseil municipal sur l’appel à candidatures lancé par la ville pour l’occupation temporaire du terrain de football et de ses annexes, qui prévoit la mise en place d’une convention exclusive de trois ans entre la mairie et le club remportant l’appel, lui confiant, et à lui seul, le stade et ses vestiaires et buvette.

Depuis de nombreux mois, un différend oppose le FCM (Football Club Montluel) à la Mairie, ce qui crée des tensions avec le FCCL (Football Club Côtière Luenaz), qui se doivent d’être apaisées.

Une médiation entre la mairie et les deux clubs, peut-être par un médiateur tiers (Médiateur de la République, association de ou hors Montluel, FFF district de l’Ain, autre…) est indispensable pour trouver une autre sortie que l’attribution du terrain et autres équipements à un seul club, comme un élu Bien Vivre à Montluel l’a proposé lors de la séance du conseil municipal.

D’autre part, l’appel à candidatures prévoit que : « La présente convention d’occupation du domaine public fera l’objet d’une redevance conformément à l’article L. 2125-3 du Code Général de la Propriété des Personnes Publiques. » Cette nouveauté s’ajoute au fait que l’entretien du stade reviendra au club qui aura remporté l’appel d’offre.

Il nous semble au contraire que le stade de football et les autres équipements se doivent de rester des biens communs, c’est-à-dire à la fois non exclusifs, dont l’accès ne peut être conditionné à un paiement, et dont l’utilisation par les uns ne doit pas se faire au détriment des autres. C’est le rôle des élus municipaux que de garantir un accès équitable et la pérennité des biens communs de la commune.

Nous prenons acte de la réponse du Maire à la question de nos élu.e.s Bien Vivre à Montluel : celui-ci a  précisé que les  locaux mis à disposition des associations ne seraient pas soumis à une quelconque redevance. Et nous nous en félicitons.

Il doit être possible de trouver une façon collective de s’accorder et de créer des règles de coopération qui ne sont pas réductibles à la mise en concurrence de deux clubs sportifs.

Dans un souci d’apaisement, ne pourrions-nous pas remplacer l’appel à candidatures par une convention tripartite entre la mairie et les deux clubs intéressés ?

Le football est un sport populaire et il serait regrettable qu’un de deux clubs se retrouve à la rentrée 2020-2021 sans lieu pour s’entrainer à Montluel.

Bien vivre à Montluel porte la vision d’une mairie solidaire et équitable envers toutes et tous. Nous souhaitons que tous les jeunes qui souhaitent faire du foot puissent le faire dans les mêmes conditions. Le partage des équipements entre les clubs se fait de longue date dans d’autres disciplines, comme le gymnase où les créneaux sont partagés en fonction des besoins. Il est de la responsabilité de la commune de permettre à chaque habitant.e de pratiquer un loisir, un sport ou simplement de se réunir dans sa commune dans les meilleures conditions.

https://www.france.tv/france-3/auvergne-rhone-alpes/12-13-rhone-alpes/1841519-emission-du-lundi-13-juillet-2020.html

Notre engagement pour travailler en collectif avec les autres communes de notre territoire

A la veille du premier conseil intercommunal de la 3CM, Communauté de Communes de la Côtière Montluel, il est important de rappeler le rôle de chacun.e et de travailler en collectif. Arrêtons les fakes news et créons la confiance pour le bien-être des habitant.e.s de notre territoire !

Pour le collectif Bien vivre à Montluel, le développement de Montluel doit s’inscrire dans une dynamique bienveillante avec ses partenaires de la 3CM. Les défis, que notre territoire devra relever au cours des prochaines années, nécessitent une coordination étroite et l’envie de travailler en commun avec nos voisins pour réussir ensemble.

Le rectificatif de la 3CM en date du 5 juin 2020 sur le ramassage des cartons concernant …
… la communication de la mairie de Montluel distribuée dans les boîtes aux lettres le 4 juin 2020

1ier conseil municipal : nos élus sont engagés pour construire un Montluel plus démocratique, plus écologique et plus solidaire

Ce mardi 26 mai, le conseil municipal d’installation de Montluel a finalement lieu et c’est l’occasion entre élus de définir le cadre démocratique qui fixe les règles de fonctionnement du conseil municipal pour la nouvelle mandature des six prochaines années, dans le respect du Code général des collectivités territoriales (CGCT).

Les élus Bien vivre à Montluel, Albane Colin, Nathalie Mondy et Jean-Claude Péron, souhaitent proposer des adaptations au projet de règlement intérieur avec les objectifs suivants :

Faciliter l’information et associer les Montluistes à la vie de la commune

  • Les commissions municipales et les comités consultatifs doivent être un outil commun de réflexion, de travail et de proposition avec les habitant.e.s, afin de favoriser le dialogue avec les élu.e.s. Nous proposons d’ouvrir l’ensemble des instances de travail aux habitant.e.s et de faire appel aux compétences de la société civile en organisant un appel à candidatures pour participer aux commissions municipales, en complément du tirage au sort pour l’accès aux comités consultatifs.
  • La parole aux citoyens peut être accordée lors des conseils municipaux pour faire vivre la démocratie locale, dans le respect des règles de la courtoisie.
  • La diffusion des enregistrements des conseils municipaux doit être disponible sur le site internet de la commune.
  • L’accès aux documents administratifs est facilité par la mise à disposition en mairie, ainsi que par voie électronique (courriel, site internet) lorsque les documents sont disponibles sous forme dématérialisée, tel que prévu par les textes en vigueur.

Renforcer le travail constructif des élus municipaux

  • Le calendrier des conseils municipaux et des comités consultatifs est fixé à l’avance afin de faciliter l’organisation de tous les élus, en cohérence avec le calendrier des événements et notamment celui des conseils communautaires. Cette modalité est déjà pratiquée par la 3CM.
  • Le respect du droit d’expression des conseillers municipaux, notamment des élus de l’opposition, avec des questions orales ou écrites qui peuvent donner lieu à des échanges.    
  • La mise à disposition aux élus des documents préparatoires aux conseils de façon dématérialisée, et non uniquement en mairie, dans des délais suffisants, en particulier ceux relatifs à l’orientation budgétaire ou à l’établissement du budget.
  • La possibilité d’un débat annuel portant sur la politique générale de la commune.

Et pourquoi cela ne serait pas possible à Montluel ?

Des municipalités se mobilisent pour venir en aide aux familles défavorisées, particulièrement touchées par la crise actuelle.

La ville de Saint-Nazaire prévoit de distribuer des chèques-cantine aux familles dont les enfants sont inscrits à la cantine, à raison d’un chèque de 100 euros par enfant, utilisable dans les commerces alimentaires : https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/saint-nazaire-100-euros-en-cheques-cantine-pour-plus-de-2300-familles-1588269014

Solidarités pendant le confinement …

En cette période de crise sanitaire et sociale, les membres du collectif Bien vivre à Montluel ont spontanément continué leurs actions citoyennes et solidaires, chacun.e à sa manière.

Quelques unes des actions de mobilisation des membres du collectif pendant le confinement. Merci à toutes et tous et au plaisir de se retrouver prochainement.
  • Les habitant.e.s et les artistes se mobilisent aux côtés du personnel soignant et jouent de la musique pour eux : https://www.lavoixdelain.fr/actualite-41471-montluel-des-initiatives-pleines-de-bonne-humeur#prettyPhoto
  • La crise sanitaire nous rappelle la nécessité de préserver la biodiversité et la nature. Montluel est devenue plus verte et plus respirable pendant cette période. Plusieurs actions ont fleuri pour créer des jardins urbains. L’objectif : planter planter planter !
  • Le soutien aux personnes mobilisées pendant le confinement pour nous nourrir, nous soigner… avec la création d’un site Entraide Coronavirus sur la Côtière entre habitant.e.s https://www.facebook.com/groups/346307189634860
  • La mobilisation dans la presse en faveur de la réouverture du marché ouvert et aux côtés des producteurs locaux et du commerce de proximité
  • Alors que les associations caritatives ont dû fermer leurs portes du fait des consignes de sécurité, plusieurs personnes ont proposé leurs services pour remplacer les bénévoles et aider les personnes en situation de précarité sociale
  • La fabrication de visières de protection pour les professionnels avec la mobilisation financière pour répondre à la demande, ainsi que l’organisation d’ateliers de fabrication de masques artisanaux auprès des habitant.e.s depuis la sortie du confinement…
Et si on installait des potagers partagés partout où il existe un terrain à aménager ?
Et si on déclarait la culture comme un droit pour tous, indispensable à tous les âges ?
Et si on fabriquait nos propres masques en organisant des ateliers ?
Et si …

Merci !

En ces premières heures de confinement, nous prenons enfin le temps de remercier les électeurs et les électrices qui ont voté dimanche 15 mars pour la liste Bien Vivre à Montluel, malgré le contexte sanitaire. 

Nos préoccupations vont aujourd’hui à la santé des Français et des Montluistes, aux personnels soignants et aux services de secours ; nous ferons l’analyse de ces élections plus tard. 

Notre groupe reste soudé et s’apprête à engager dès le premier conseil municipal qui doit être organisé cette semaine, un travail constructif d’opposition face à la crise du covid-19 mais aussi celle de l’extinction de la biodiversité et du dérèglement climatique.

Nous invitons celles et ceux qui ont soutenu notre démarche à se faire connaître auprès de bienvivreamontluel@gmail.com pour préparer la sortie du confinement et la transition écologique.

Pour le collectif d’habitant.e.s, nos élu.e.s : Albane Colin, Nathalie Mondy, Jean-Claude Péron

PS 1 : Pour clore le chapitre “élections municipales 2020” de bien belles images de notre cité, signée d’un Montluiste étudiant en cinéma, Jessim Khalfaoui.

PS 2 : N’hésitez pas à nous contacter pour améliorer l’entraide et la solidarité entre habitant.e.s tout au long du confinement.

Certaines professions de foi préfèrent attaquer leurs adversaires plutôt que défendre leurs convictions. Heureusement ce n’est pas le cas de la nôtre.

Bien vivre à Montluel vous invite à ses rencontres publiques pour présenter son programme et les membres de sa liste !

Une Nouvelle Dynamique, c’est ce que notre collectif d’habitant.e.s propose pour Montluel, et ça ne se fera pas sans vous.   Venez rencontrer Albane COLIN, tête de liste du collectif et l’ensemble des colistier.e.s.  Vous assisterez à la présentation des grands axes du programme, et profiterez d’un évènement original, festif et politique, marque de fabrique du collectif Bien vivre à Montluel.

N’hésitez pas à inviter vos ami.e.s, vos voisin.e.s, vos collègues !  Faites passer le mot : le 15 mars 2020 profitons des élections municipales et intercommunales pour faire de la politique autrement et préparer ensemble l’avenir.