Communiqué de presse

Le collectif citoyen Bien Vivre à Montluel condamne la dernière vidéo postée sur Facebook par Romain Daubié ce 14 septembre, faisant suite à la dégradation d’une boîte à livres située en centre-ville. En effet, elle est condamnable sur le fond comme sur la forme en n’hésitant pas à stigmatiser un enfant, le rendant identifiable en donnant son âge et son prénom.

Il semblerait que les notions de « présomption d’innocence » et surtout de « respect de la vie privée » soient malheureusement étrangères au maire de Montluel, malgré sa qualité d’officier de police judiciaire.

Car, quel est le but de cette vidéo ? Nous avons pu constater qu’elle a créé des tensions entre les habitants, suscité des critiques, allant jusqu’à des réactions de haine envers cet enfant et ses parents sur les réseaux sociaux.

Or personne ne mérite d’être jugé en place publique, et surtout pas un enfant.

Il y a d’un côté l’acte délictueux d’un enfant (le terme délinquant ramène la personne seulement aux actes posés) et de l’autre côté, la réponse des adultes.

L’acte est bel et bien inacceptable et condamnable mais justifie-t-il une telle médiatisation en ne respectant ni l’anonymat, ni la présomption d’innocence, dans la mesure où aucun jugement n’a été rendu à ce jour ?

Face à cette nouvelle vidéo à la ligne éditoriale contestable, notre inquiétude grandit : le vivre ensemble, la citoyenneté, l’éducation, la justice peuvent-ils être réduits à la mise en scène d’une action qui ne fait que traiter les conséquences sans réfléchir aux causes ?

La répression seule ne suffit pas à faire évoluer une personne et encore moins un enfant.  Notre collectif considère au contraire qu‘en matière de sécurité, la prévention, l’éducation et l’accompagnement des jeunes et des familles, sans omettre les sanctions prévues par la loi, sont les meilleurs atouts pour apporter des solutions de long terme, qui ne stigmatisent personne et rassemblent les habitant.e.s.

Tant sur le fond que sur la forme, cette vidéo n’est pas digne d’un élu de la République !

Une nouvelle fois, nous condamnons !

Contact : bienvivreamontluel@gmail.com   

Certaines professions de foi préfèrent attaquer leurs adversaires plutôt que défendre leurs convictions. Heureusement ce n’est pas le cas de la nôtre.

Montluistes avant tout

MONTLUISTES et 3 CM AVANT TOUT !

Craignant de perdre les élections, Romain DAUBIÉ s’adresse aux électrices et aux électeurs, par sa profession de foi, en brandissant un épouvantail qui montre sa grande difficulté à entrer résolument dans le XXIè siècle.
Alors que l’ensemble des partis politiques ont perdu une grande partie de leur crédibilité (les abstentions records des années passées, exceptée la présidentielle, en attestent), le maire sortant mise sur le rejet des partis politiques pour tenter de décrédibiliser notre liste. Il oublie au passage son engagement politicien (LR), notamment lors de l’élection départementale.

Une caractéristique du siècle naissant réside dans une quête de sens de l’ensemble des Françaises et des Français. C’est fort de ce constat que nous avons construit patiemment, dans le respect de chacune et de chacun, cette liste que  vous pourrez choisir le 15 mars.

Nous avons choisi de nous présenter sans étiquette, respectant par là-même, les engagements politique de chaque membre du collectif (ou sans engagement pour la plupart), qui reste du domaine personnel de toutes et de tous. Cette absence d’étiquette permet de mettre en œuvre une égalité de fait entre tous les membres, afin de réaliser un véritable collectif.

Quant au bilan de la mandature 2008-2014, la lettre ouverte de Jacky BERNARD que nous avons distribuée dans toutes les boîtes aux lettres remet à leur place les accusations partisanes qui nous sont adressées.

En totale contradiction avec notre ligne de conduite, le mandat du maire sortant, reflet des actions des 6 années passées, donne des signes de fin de règne :

– laissons parler B. GUILLET, à propos de sa place sur la liste  : « Romain a changé régulièrement d’avis. À un moment, j’étais 11è sur la liste, puis 9è, c’était très bizarre. (…) Si je reste fidèle aux Montluistes, il est évident que mon engagement pour Romain Daubié, s’il est élu, est compromis, avant même les élections » (journal Bugey-Côtière du 4mars). Considérer son premier adjoint sortant comme un pion, voici un bel exemple de démocratie, de solidarité et de respect des autres !!!

– sa gestion financière que Romain Daubié  exemplaire se termine (conseil communautaire de ce mercredi 11 mars) sur un déficit du budget de l’eau de plus de 130 000 (cent trente mille !) euros qu’il laisse à la charge de la future municipalité. Et l’on peut remercier les élu-es de la 3CM qui ont accepté de ne pas demander 47 000 euros sur lesquels le Maire de MONTLUEL s’était engagé.

– l’avenant au contrat de ville pour financer des actions destinées aux quartiers prioritaire (pour le lien social, l’emploi et le renouvellement urbain) n’a pas été renouvelé par le conseil communautaire (3CM) , du fait d’un désintérêt du Maire pour la Politique de la ville, sujet pourtant essentiel au vivre-ensemble dans notre commune.

– la campagne électorale se finit avec un courrier irrégulier et mensonger aux plus de 70 ans en dehors des règles de communication électorales ; et par un refus de nous transmettre les listes électorales, comme la loi oblige les mairies, avec rappel à l’ordre par la Préfecture.

En total opposition à ces pratiques d’un autre temps, affichant résolument un ancrage local, en-dehors de tout esprit partisan, nous avons, depuis un an, cherché à construire un programme par la rencontre, sans exclusive, des habitant-es de notre commune.

Loin des querelles stériles qui ont pu émailler le XXè siècle, nous  avons co-construit ce programme avec vous, uni-es par les valeurs qui fondent notre engagement : démocratie, transition écologique, solidarité.

Nous savons pouvoir compter sur votre perspicacité pour déjouer ces pratiques politiciennes de dernière minute.

Le 15 mars, votez pour le collectif d’habitant-es conduit par Albane COLIN.