STOP FORUM

C’est par ces deux mots arrivés en plein mois d’août que l’adjoint à la vie associative a annoncé aux représentants associatifs l’annulation du traditionnel forum des associations qui devait se tenir le 1er dimanche de la rentrée, le 5 sept. dernier. Sans explication.

Après information, la mairie de Montluel craignait de devoir organiser le contrôle du passe-sanitaire à l’entrée des bâtiments qui accueillent le public … 

Alors que les associations sont affectées par la crise sanitaire depuis deux ans, qu’elles ont vu leurs subventions municipales réduites l’an passé du fait de la remise en cause de leurs projets, qu’elles craignent une baisse du nombre d’adhérent.e.s pour la saison 2021/22, voilà que l’équipe municipale ne souhaite pas se compliquer la vie pour organiser cet évènement majeur pour la rentrée associative !

Ce forum permet aux Montluistes déjà installé.e.s ou nouveaux arrivant.e.s de se familiariser avec les nombreuses associations du territoire et de s’impliquer dans la vie locale.

N’aurait-il pas été possible de réfléchir avec les représentant.e.s des associations sur la meilleure manière d’organiser cette journée, afin notamment de disposer de personnel suffisant pour contrôler le passe sanitaire à l’entrée du public ? 

Comment l’équipe municipale envisage-t-elle son rôle pour accompagner la reprise de la vie associative et culturelle ?

Les nombreux bénévoles et professionnels impliqués dans les associations Montluistes doivent-ils se débrouiller seul.e.s ?

A Beynost, le forum des associations a eu lieu…. ce dimanche 5 septembre.

Ne faudra-t-il pas mettre en place les dispositions nécessaires pour organiser les évènements dans notre commune, notamment à l’occasion de la Foire de Montluel samedi 18 septembre ?

Bien vivre à Montluel souhaite une belle et heureuse rentrée à toutes les associations de Montluel. Allez à leur rencontre ce week-end, inscrivez-vous, participez, découvrez, impliquez-vous !

Nous vous retrouvons dimanche de 10h à 12h pour notre première permanence au 13 rue Notre-Dame-des-Marais. Rejoignez-nous !

C’est la rentrée … Bien vivre à Montluel inaugure sa permanence et sa nouvelle Gazette ce dimanche 5 septembre !

Bonjour à toutes et tous, 

C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons la sortie du nouveau numéro de notre Gazette. Celle-ci est imprimée par nos propres moyens et sera distribuée dans les boites aux lettres des Montluistes très prochainement.

Nouveauté de cette rentrée : venez nous rencontrer dès ce dimanche 5 septembre !

Bien vivre à Montluel organise une permanence mensuelle, chaque 1er dimanche du mois de 10h à 12h au Tiers-lieu citoyen au 13 rue Notre-Dame-Des-Marais, à deux pas de la place Carnot.

Le Collectif Bien vivre à Montluel 

Troc de graines du SEL Côtière

Deux trocs de graines ont été soutenus par le SEL Bressan (Système d’échange local) et la Grainothèque installée à la MJC. Ces moments ont été animés par des bénévoles le vendredi 26 février, en même temps que la distribution des paniers de l’AMAP de Montluel (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) et le samedi 27 février, en même temps que le Réparathon d’Artilab, rendez-vous mensuel proposé par le Fablab de la Côtière dédié à la réparation des objets.

En amont, des ateliers de recherche et d’ensachage de graines avaient eu lieu afin de proposer des graines potagères locales et bios issus de dons, à toute personne voulant faire un jardin, et de troquer telles graines contre telles autres en fonction des besoins de chacun.e.

Si les visiteurs-ses n’ont pas de graines à apporter, ils-elles peuvent en prendre quand même et l’année suivante en redonner. Le but étant de créer du lien entre toutes les personnes qui jardinent et de partager cette précieuse denrée.

Le but de ces rencontres était également de présenter la BLE (Bourse Locale d’Echanges) issue du SEL Bressan et de lancer l’antenne locale du SEL sur le territoire de la Côtière, de Miribel à Meximieux.

Le SEL permet à ses adhérents d’échanger des biens et des services (coups de main pour du bricolage, des dépannages, prêts de matériel peu utilisé) et des savoir-faire (transmissions d’expériences, de connaissances, de techniques) en dehors du système monétaire. L’unité d’échange du SEL est « le grain de maïs » (une heure de travail = 60 grains).

Nadine, Marie-Noëlle et Marion, à l’initiative de cette nouvelle édition du troc de graines

Un nouveau troc de graines est prévu samedi 20 mars à partir de 14h30 à Sainte-Croix. A cette occasion, des bénévoles de Comm’Une Sereine ont concocté deux jeux de piste avec deux parcours pédestres au départ de la halle de Sainte-Croix. Le premier, d’une durée de 1 heure pour 1 km de marche, vous fera découvrir les particularités urbanistiques et patrimoniales du « cœur de village ». Avec le second, d’une durée de 2 heures pour 5 km de marche, vous découvrirez le plateau Est de la commune, avec ses aspects ruraux et son histoire plus ancienne…

Pour plus d’informations sur les trocs de graines et le SEL Côtière, vous pouvez écrire un mail à l’adresse suivante bienvivreamontluel@gmail.fr

Bien vivre à Montluel vous invite à ses rencontres publiques pour présenter son programme et les membres de sa liste !

Une Nouvelle Dynamique, c’est ce que notre collectif d’habitant.e.s propose pour Montluel, et ça ne se fera pas sans vous.   Venez rencontrer Albane COLIN, tête de liste du collectif et l’ensemble des colistier.e.s.  Vous assisterez à la présentation des grands axes du programme, et profiterez d’un évènement original, festif et politique, marque de fabrique du collectif Bien vivre à Montluel.

N’hésitez pas à inviter vos ami.e.s, vos voisin.e.s, vos collègues !  Faites passer le mot : le 15 mars 2020 profitons des élections municipales et intercommunales pour faire de la politique autrement et préparer ensemble l’avenir.

Table ronde EAU & ALIMENTATION vendredi 24 janvier à 20h à l’épicerie du village, 55 grande rue à Montluel

Venez nous rejoindre pour parler et débattre des actions concrètes pour améliorer la qualité de l’eau potable et instaurer 100% de bio dans les cantines communales pour une meilleure santé des habitant.e.s.

Le collectif d’habitant.e.s Bien vivre à Montluel est heureux d’inviter les montluistes à venir échanger autour de l’eau et de l’alimentation, deux sujets vitaux pour l’ensemble de la population.

Qualité et analyse de l’eau du robinet issue du puits de captage de Balan et de la nappe phréatique du Rhône seront évoquées, sans oublier la gestion des eaux de pluie face aux risques accrus d’épisodes intenses, ni la tarification sociale de l’eau (premiers mètres cubes gratuits).

Nous aurons le plaisir d’accueillir l’Adjointe Restauration, alimentation locale et biologique de la ville de Grenoble, Salima Djidel, et la présidente de l’ACER (Association Côtière Ecologie), Madeleine Chatard-Leculier.

Cantines « bio », accompagnements des producteurs à la transition, ainsi que les objectifs d’auto-suffisance, de souveraineté et/ou de résilience alimentaires seront également discutés.

Rendez-vous à l’Épicerie du Village 55 Grande rue.

De la qualité des éléments qui nourrissent notre corps dépendrait son état de santé. De bonnes questions à se poser toutes et tous ensemble pour Bien vivre à Montluel.

Marche pour le climat du 30 novembre 2019

Nous lançons officiellement notre collectif « Bien vivre à Montluel » à l’occasion de cet événement populaire qu’est la Marche pour le Climat.

Sa dernière édition a déjà rassemblé 150 000 personnes partout en France le 21 septembre dernier. En 2018 : 76 % des Français jugent prioritaire ou importante la lutte contre le réchauffement climatique dans l’action de l’exécutif

RDV le Samedi 30 Novembre, Promenade des Tilleuls de Montluel, à 14 h 00 pour échanger et partager vos idées pour la ville.

Rejoignez-nous !

Article 3 : Pourquoi la marche pour le climat ?

Article 3 : Pourquoi la marche pour le climat ? 

Certains d’entre vous pourraient croire que l’écologie et le climat ne sont pas des thèmes à aborder lors des municipales et qu’elles sont éloignées des préoccupations des montluistes.

Nous pensons, au contraire, que les désordres globaux ont des impacts directs sur la politique locale et qu’inversement, les initiatives locales seront certainement pertinentes face à ces menaces mondiales. 

Devons-nous rappeler que nous sommes à moins de 20 km à vol d’oiseau d’une centrale nucléaire vieillissante, que notre eau est contaminée par des pesticides, des nitrates potentiellement dangereux pour notre santé et que nous devons traiter localement ?

Notre territoire est lourdement exposé aux émissions de gaz carbonique, à la croisée de plusieurs autoroutes et du tracé d’atterrissage de l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry. 

A nous de prendre à bras le corps ces sujets et de protéger nos habitants !