Bientôt à Montluel un atelier couture autogéré ouvert à toutes et tous

L’entraide, un effet positif du Covid

A la sortie du premier confinement, des Montluistes se sont groupées pour fabriquer des masques. L’atelier a démarré avec quatre personnes. Quelques jours plus tard, une dizaine de couturières se relayaient pour manier ciseaux, fer à repasser, machines à coudre. Presque toutes étaient débutantes.

En quelques jours, 700 masques multicolores ont été confectionnés et distribués gratuitement.

Ensemble, un mot magique

Et c’est là qu’est née l’idée : si nous montions ensemble un véritable atelier couture où chacun.e pourrait progresser à son rythme et donner libre cours à son imagination ? Au programme :  confection de vêtements, décoration, broderie, patchwork (liste non limitative ! ) en privilégiant les matériaux recyclés.

Pour cela, il nous fallait une salle adaptée. Il nous a paru logique de contacter le Centre Social : mais, surprise, quand on a daigné nous répondre, ce fut un refus, sans explication et sans même nous avoir écoutées. 

Finalement, c’est la M.J.C qui nous accueille. Merci à elle ! Cerise sur le gâteau : le FabLab de la Côtière vient d’acquérir une magnifique surjeteuse (le rêve de toutes.tous les couturier.e.s amateurs) et la met à notre disposition. Merci à lui !

On compte bien démarrer dès la fin du reconfinement. Il reste encore quelques places, pas trop car la capacité d’accueil est limitée par la distanciation, alors faites vous connaitre si vous êtes intéressé.e.s.

D’ici-là, restez prudent.e.s ! 

Contact : Marie au 06 21 38 63 29

Garantir un accès équitable et la pérennité des biens communs de la commune

Le 10 juillet dernier, les élu.e.s de Bien Vivre à Montluel ont interpellé le conseil municipal sur l’appel à candidatures lancé par la ville pour l’occupation temporaire du terrain de football et de ses annexes, qui prévoit la mise en place d’une convention exclusive de trois ans entre la mairie et le club remportant l’appel, lui confiant, et à lui seul, le stade et ses vestiaires et buvette.

Depuis de nombreux mois, un différend oppose le FCM (Football Club Montluel) à la Mairie, ce qui crée des tensions avec le FCCL (Football Club Côtière Luenaz), qui se doivent d’être apaisées.

Une médiation entre la mairie et les deux clubs, peut-être par un médiateur tiers (Médiateur de la République, association de ou hors Montluel, FFF district de l’Ain, autre…) est indispensable pour trouver une autre sortie que l’attribution du terrain et autres équipements à un seul club, comme un élu Bien Vivre à Montluel l’a proposé lors de la séance du conseil municipal.

D’autre part, l’appel à candidatures prévoit que : « La présente convention d’occupation du domaine public fera l’objet d’une redevance conformément à l’article L. 2125-3 du Code Général de la Propriété des Personnes Publiques. » Cette nouveauté s’ajoute au fait que l’entretien du stade reviendra au club qui aura remporté l’appel d’offre.

Il nous semble au contraire que le stade de football et les autres équipements se doivent de rester des biens communs, c’est-à-dire à la fois non exclusifs, dont l’accès ne peut être conditionné à un paiement, et dont l’utilisation par les uns ne doit pas se faire au détriment des autres. C’est le rôle des élus municipaux que de garantir un accès équitable et la pérennité des biens communs de la commune.

Nous prenons acte de la réponse du Maire à la question de nos élu.e.s Bien Vivre à Montluel : celui-ci a  précisé que les  locaux mis à disposition des associations ne seraient pas soumis à une quelconque redevance. Et nous nous en félicitons.

Il doit être possible de trouver une façon collective de s’accorder et de créer des règles de coopération qui ne sont pas réductibles à la mise en concurrence de deux clubs sportifs.

Dans un souci d’apaisement, ne pourrions-nous pas remplacer l’appel à candidatures par une convention tripartite entre la mairie et les deux clubs intéressés ?

Le football est un sport populaire et il serait regrettable qu’un de deux clubs se retrouve à la rentrée 2020-2021 sans lieu pour s’entrainer à Montluel.

Bien vivre à Montluel porte la vision d’une mairie solidaire et équitable envers toutes et tous. Nous souhaitons que tous les jeunes qui souhaitent faire du foot puissent le faire dans les mêmes conditions. Le partage des équipements entre les clubs se fait de longue date dans d’autres disciplines, comme le gymnase où les créneaux sont partagés en fonction des besoins. Il est de la responsabilité de la commune de permettre à chaque habitant.e de pratiquer un loisir, un sport ou simplement de se réunir dans sa commune dans les meilleures conditions.

https://www.france.tv/france-3/auvergne-rhone-alpes/12-13-rhone-alpes/1841519-emission-du-lundi-13-juillet-2020.html