Le Football Club de Montluel obtient gain de cause ! Carton rouge pour la mairie.

Rappel des faits

Le Football Club de Montluel réclame depuis deux ans l’accès au stade de foot et aux vestiaires. Les élu.e.s BVM avaient contesté à plusieurs reprises la décision du maire d’attribuer les infrastructures communales de façon exclusive à un seul club par le biais d’un appel d’offres plutôt que le partage entre les deux clubs Montluistes. 

Dans notre précédente Gazette, nous vous faisions part de l’annulation de la convention signée entre la commune et le Football Club Côtière Luenaz par le Tribunal administratif de Lyon le 17 décembre 2020. A la suite du recours en appel par la commune, Madame la Préfète avait dû rappeler au maire en juin dernier que la décision du tribunal devait être exécutée immédiatement malgré ce recours. 

Le maire de Montluel décidait alors d’interdire l’accès au stade de football et aux vestiaires à tous les sportifs via deux arrêtés du 15 juillet, au prétexte de travaux de réfection de la pelouse suite aux intempéries et au motif du Covid-19 respectivement. 

Détournement de pouvoir : le désaveu du maire

Le nouveau jugement du 19 août du Tribunal administratif de Lyon, saisi en référé par le FCM, est un véritable pied de nez à l’attitude inqualifiable choisie par le maire (avocat de profession) depuis le début de cette affaire, la juge des référés évoquant « l’inexactitude matérielle des faits [un soit-disant gazon impraticable] et du détournement de pouvoir [le fait d’adopter des arrêtés pour éviter d’appliquer la première décision du tribunal]

Il est ainsi ordonné à la fois la suspension de l’exécution de la décision par laquelle le maire de Montluel a rejeté la demande du 12 mai 2021, par laquelle le FCM sollicitait un accès au complexe sportif et la suspension de l’exécution des deux arrêtés municipaux. 

En outre, la juge enjoint à la commune de Montluel de mettre immédiatement à disposition du FCM le terrain en herbe et ce, à titre provisoire, dans l’attente de la décision définitive du tribunal, et de verser 1 500 euros au titre des frais occasionnés pour le FCM.

Le maire peut faire appel de la décision. Ce que bien entendu, nous dénoncerions !

Voici deux ans que ce triste feuilleton à rebondissements crée une atmosphère délétère sur la commune pour des raisons obscures, jamais véritablement exprimées. Que de temps perdu, d’énergie et d‘argent public gaspillés ! Quelle publicité pour notre ville !

Bien vivre à Montluel rappelle l’importance que les infrastructures communales restent des biens communs non exclusifs, dont l’accès ne peut être conditionné à un paiement, et dont l’utilisation par les uns ne doit pas se faire au détriment des autres.

Dernière péripétie

Manquant une nouvelle fois de clairvoyance, le maire persiste et fait procéder à des travaux de décaissement d’herbe devant les cages de football le 23 août … au prétexte de lutter contre les moustiques ! Il est utile de rappeler que le plan municipal de lutte contre les moustiques présenté en conseil municipal le 10 juin dernier prévoit plusieurs actions (épandage de biocides naturels, information des habitants, installation de nichoirs à hirondelles et abris pour chauves-souris, …) mais à aucun moment il n’est évoqué des travaux de décaissement…

Le maire ferait mieux d’appliquer les injonctions du tribunal et d’apporter la sérénité nécessaire dans notre ville sur ce sujet (comme sur d’autres) …

La TV et la presse en parlent !

https://c.leprogres.fr/politique/2021/08/24/montluel-le-maire-accuse-d-avoir-volontairement-rendu-le-terrain-de-foot-impraticable

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/emissions/jt-local-1920-de-rhone-alpes – à écouter en titre et à partir de 9’24

https://c.leprogres.fr/politique/2021/08/27/conflit-mairie-fc-montluel-le-club-demande-l-arret-immediat-des-travaux

https://c.leprogres.fr/social/2021/08/24/football-club-de-montluel-et-municipalite-le-terrain-de-la-discorde

https://www.ledauphine.com/societe/2021/08/24/dans-l-ain-une-commune-saccage-son-propre-terrain-de-foot

Montluel va devenir le nouveau Clochemerle…

STOP FORUM

C’est par ces deux mots arrivés en plein mois d’août que l’adjoint à la vie associative a annoncé aux représentants associatifs l’annulation du traditionnel forum des associations qui devait se tenir le 1er dimanche de la rentrée, le 5 sept. dernier. Sans explication.

Après information, la mairie de Montluel craignait de devoir organiser le contrôle du passe-sanitaire à l’entrée des bâtiments qui accueillent le public … 

Alors que les associations sont affectées par la crise sanitaire depuis deux ans, qu’elles ont vu leurs subventions municipales réduites l’an passé du fait de la remise en cause de leurs projets, qu’elles craignent une baisse du nombre d’adhérent.e.s pour la saison 2021/22, voilà que l’équipe municipale ne souhaite pas se compliquer la vie pour organiser cet évènement majeur pour la rentrée associative !

Ce forum permet aux Montluistes déjà installé.e.s ou nouveaux arrivant.e.s de se familiariser avec les nombreuses associations du territoire et de s’impliquer dans la vie locale.

N’aurait-il pas été possible de réfléchir avec les représentant.e.s des associations sur la meilleure manière d’organiser cette journée, afin notamment de disposer de personnel suffisant pour contrôler le passe sanitaire à l’entrée du public ? 

Comment l’équipe municipale envisage-t-elle son rôle pour accompagner la reprise de la vie associative et culturelle ?

Les nombreux bénévoles et professionnels impliqués dans les associations Montluistes doivent-ils se débrouiller seul.e.s ?

A Beynost, le forum des associations a eu lieu…. ce dimanche 5 septembre.

Ne faudra-t-il pas mettre en place les dispositions nécessaires pour organiser les évènements dans notre commune, notamment à l’occasion de la Foire de Montluel samedi 18 septembre ?

Bien vivre à Montluel souhaite une belle et heureuse rentrée à toutes les associations de Montluel. Allez à leur rencontre ce week-end, inscrivez-vous, participez, découvrez, impliquez-vous !

Nous vous retrouvons dimanche de 10h à 12h pour notre première permanence au 13 rue Notre-Dame-des-Marais. Rejoignez-nous !

Bientôt à Montluel un atelier couture autogéré ouvert à toutes et tous

L’entraide, un effet positif du Covid

A la sortie du premier confinement, des Montluistes se sont groupées pour fabriquer des masques. L’atelier a démarré avec quatre personnes. Quelques jours plus tard, une dizaine de couturières se relayaient pour manier ciseaux, fer à repasser, machines à coudre. Presque toutes étaient débutantes.

En quelques jours, 700 masques multicolores ont été confectionnés et distribués gratuitement.

Ensemble, un mot magique

Et c’est là qu’est née l’idée : si nous montions ensemble un véritable atelier couture où chacun.e pourrait progresser à son rythme et donner libre cours à son imagination ? Au programme :  confection de vêtements, décoration, broderie, patchwork (liste non limitative ! ) en privilégiant les matériaux recyclés.

Pour cela, il nous fallait une salle adaptée. Il nous a paru logique de contacter le Centre Social : mais, surprise, quand on a daigné nous répondre, ce fut un refus, sans explication et sans même nous avoir écoutées. 

Finalement, c’est la M.J.C qui nous accueille. Merci à elle ! Cerise sur le gâteau : le FabLab de la Côtière vient d’acquérir une magnifique surjeteuse (le rêve de toutes.tous les couturier.e.s amateurs) et la met à notre disposition. Merci à lui !

On compte bien démarrer dès la fin du reconfinement. Il reste encore quelques places, pas trop car la capacité d’accueil est limitée par la distanciation, alors faites vous connaitre si vous êtes intéressé.e.s.

D’ici-là, restez prudent.e.s ! 

Contact : Marie au 06 21 38 63 29

Garantir un accès équitable et la pérennité des biens communs de la commune

Le 10 juillet dernier, les élu.e.s de Bien Vivre à Montluel ont interpellé le conseil municipal sur l’appel à candidatures lancé par la ville pour l’occupation temporaire du terrain de football et de ses annexes, qui prévoit la mise en place d’une convention exclusive de trois ans entre la mairie et le club remportant l’appel, lui confiant, et à lui seul, le stade et ses vestiaires et buvette.

Depuis de nombreux mois, un différend oppose le FCM (Football Club Montluel) à la Mairie, ce qui crée des tensions avec le FCCL (Football Club Côtière Luenaz), qui se doivent d’être apaisées.

Une médiation entre la mairie et les deux clubs, peut-être par un médiateur tiers (Médiateur de la République, association de ou hors Montluel, FFF district de l’Ain, autre…) est indispensable pour trouver une autre sortie que l’attribution du terrain et autres équipements à un seul club, comme un élu Bien Vivre à Montluel l’a proposé lors de la séance du conseil municipal.

D’autre part, l’appel à candidatures prévoit que : « La présente convention d’occupation du domaine public fera l’objet d’une redevance conformément à l’article L. 2125-3 du Code Général de la Propriété des Personnes Publiques. » Cette nouveauté s’ajoute au fait que l’entretien du stade reviendra au club qui aura remporté l’appel d’offre.

Il nous semble au contraire que le stade de football et les autres équipements se doivent de rester des biens communs, c’est-à-dire à la fois non exclusifs, dont l’accès ne peut être conditionné à un paiement, et dont l’utilisation par les uns ne doit pas se faire au détriment des autres. C’est le rôle des élus municipaux que de garantir un accès équitable et la pérennité des biens communs de la commune.

Nous prenons acte de la réponse du Maire à la question de nos élu.e.s Bien Vivre à Montluel : celui-ci a  précisé que les  locaux mis à disposition des associations ne seraient pas soumis à une quelconque redevance. Et nous nous en félicitons.

Il doit être possible de trouver une façon collective de s’accorder et de créer des règles de coopération qui ne sont pas réductibles à la mise en concurrence de deux clubs sportifs.

Dans un souci d’apaisement, ne pourrions-nous pas remplacer l’appel à candidatures par une convention tripartite entre la mairie et les deux clubs intéressés ?

Le football est un sport populaire et il serait regrettable qu’un de deux clubs se retrouve à la rentrée 2020-2021 sans lieu pour s’entrainer à Montluel.

Bien vivre à Montluel porte la vision d’une mairie solidaire et équitable envers toutes et tous. Nous souhaitons que tous les jeunes qui souhaitent faire du foot puissent le faire dans les mêmes conditions. Le partage des équipements entre les clubs se fait de longue date dans d’autres disciplines, comme le gymnase où les créneaux sont partagés en fonction des besoins. Il est de la responsabilité de la commune de permettre à chaque habitant.e de pratiquer un loisir, un sport ou simplement de se réunir dans sa commune dans les meilleures conditions.

https://www.france.tv/france-3/auvergne-rhone-alpes/12-13-rhone-alpes/1841519-emission-du-lundi-13-juillet-2020.html