Prendre à bras-le-corps le problème de la souffrance au travail à la mairie de Montluel

Lors du conseil municipal du 27 juin dernier, notre élu Bien vivre à Montluel a pris la parole lors du point relatif aux futures élections du Comité Social et Territorial où siègent les représentants du personnel et ceux de la direction à la mairie de Montluel.

Voici l’intervention de notre élu Jean-Claude Péron :

« Le CST va remplacer le CHSCT qui est un endroit où l’on discute des conditions d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Il y a des articles de presse qui sont parus ces derniers temps faisant état de souffrance au travail sur la commune de Montluel.

Du point de Bien vivre à Montluel cela est intolérable. La souffrance au travail est un phénomène qu’on constate malheureusement depuis quelques années et qui détruit des vies, qui s’attaque aux humains. C’est parfaitement intolérable.

Dans le dernier compte-rendu de conseil municipal, l’élu Bien vivre à Montluel Amara Boudib vous avait posé une question au sujet de cette souffrance et vous aviez répondu « on n’a pas le même point de vue ». Nous espérons que ce point sera pris en compte d’une façon un peu plus soutenue. D’autant plus qu’il y a deux plaintes qui sont en cours d’instruction, que des bruits viennent à nos oreilles comme quoi c’est compliqué de travailler à la mairie de Montluel, qu’il y a trois nouveaux départs, après la dizaine sur l’année dernière.

On espère que ce Comité Social et Technique prendra à bras le corps ce problème, afin que que le personnel puisse retrouver le sens du travail bien fait et la joie de travailler, ou tout du moins la possibilité de travailler dans des conditions décentes. Les élus Bien vivre à Montluel demandent à ce que l’un d’entre eux fasse partie de cette commission.

Après avoir annoncé que cela n’est pas possible, M. le Maire a rétorqué : « On ne peut pas salir les gens comme cela. J’ai octroyé la protection fonctionnelle à la personne qui est victime de ces plaintes. Toucher aux personnes comme cela n’est pas très digne. »

Notre élu a donc interrogé : « Vous dites que les personnes qui ont porté plainte ont fait n’importe quoi ? Ces personnes ne sont-elles pas dignes ?

Le maire répond « La justice fait son travail et on en reparlera. « 

En effet, on en reparlera … Les élu.e.s Bien vivre à Montluel restent à l’écoute des agents municipaux et leur assurent de leur soutien.

Comment la Mairie de Montluel gère la crise climatique : surréaliste !

En pleine canicule, particulièrement éprouvante pour les habitants de Montluel, voici le spectacle hallucinant auquel nous avons assisté ce matin, 20 juin 2022, dans l’ensemble immobilier des Peupliers .
Pour gagner une place de parking, un bouleau est condamné à l’arrachage. Un peu plus loin, les racines d’un peuplier d’Italie sont sectionnées si près du tronc que l’on peut craindre pour sa survie en ces temps de sécheresse.
Alors que l’on répète partout que les arbres doivent absolument être protégés, pour nous permettre de respirer et nous fournir de l’ombre, le message n’est pas parvenu jusqu’à la Mairie de Montluel.

A Montluel, on continue à bétonner, à asphalter, à artificialiser les sols, au mépris du bien-être des habitants et bien sûr, sans aucune concertation avec eux. Au lieu de planter des arbres, on détruit ceux qui ont mis des années à nous apporter leurs bienfaits.

Allez voir ce qu’est devenu le parc de Bellevue : une calamité ! 

Travaux de décaissement en cours aux Peupliers 20 juin 2022
Délimitation autour de l’arbre que la municipalité de Montluel prévoit d’abattre mardi 21 juin pour créer une place de parking ! … alors que la canicule sévit depuis une semaine et que le nombre d’arbres « anciens » diminue chaque jour.
L’arbre coupé mardi 21 juin – quartier des Peupliers à Montluel – pour y construire …
… à la place de nouvelles places de parking. LE DÉNI CLIMATIQUE CONTINUE !

Retrouver du lien en plein cœur de ville !

La nouvelle édition des Contes en Côtière à Montluel a rassemblé de très nombreux habitantes et habitants venus retrouver la troupe d’amateurs devant la Tour Mandot sans voiture, le lieu a accueilli les aventures d’un génie à l’époque médiévale…

Félicitations à la troupe réunie au complet (ou presque) qui a joué pour la première fois devant la Tour Mandot.

Un prochain départ…. à suivre !

Pourquoi Romain Daubié cache-t-il sa visite à la mosquée en pleine campagne ?

Romain Daubié en campagne électorale, ne manque pas de nous informer de sa présence sur le terrain … On s’étonne alors que Monsieur le Maire, dans sa rétrospective du samedi 11 juin, ne cite pas sa visite à l’occasion des portes ouvertes de la mosquée de Montluel. Aurait-il peur de déplaire à une partie de son électorat ?

Pourtant il était bien présent, tout comme la candidate Lumir Lapray et de nos nombreux élus et acteurs engagés du territoire de la commune. Alors pourquoi l’ignorer dans son bilan de la journée ?

Après la visite de la mosquée par les deux candidats aux législatives Lumir Lapray et Romain Daubié, à l’occasion des portes ouvertes organisées par l’Association musulmane de Montluel.

La nouvelle Gazette de Bien vivre à Montluel est arrivée … dans les boîtes aux lettres des montluistes !

Vous y trouverez l’actualité – A LIRE DE TOUTE URGENCE

Nous ne voulons pas d’un élu qui refuse toute démocratie locale, qui discrimine des associations, qui ne respecte pas les décisions de justice, qui tolère des comportements irrespectueux envers ses équipes, qui ne joue pas collectif avec les territoires voisins, qui abandonne la politique de la ville, qui maltraite la culture et la nature, au détriment de l’intérêt général.

A la une l’alerte sur le harcèlement à la mairie et le départ des agents : management par la peur, dénigrement, décisions contraires à l’intérêt général, tolérance d’actes d’homophobie ; deux nouveaux départs s’ajoutent à la longue liste des agents méritants… épuisés par ce fonctionnement !

L’édito explique que le maire veut faire payer à la communauté de communes des frais exorbitants (100k€ !) alors que la 3CM doit réaliser de nombreux travaux sur les réseaux d’eau de Montluel, longtemps négligés par la mairie :

Le grand dossier sur les nombreux conflits entre le maire de Montluel et la 3CM : abandon du contrat de ville en faveur des quartiers prioritaires, mauvaise gestion de l’eau avec 60% de l’eau perdue dans la nature

La représentation des élu.e.s BVM en conseils municipaux avec une analyse du budget voté par la majorité : un manque d’ambition des investissements, des projets mal gérés qui sont reportés (aménagement pour les personnes à mobilité réduite ou végétalisation de la cour Daudet), des parcelles communales cédées à des promoteurs immobiliers sans transparence

Les associations maltraitées avec la disparition de locaux sur le site du projet avenue de la gare, le FC Montluel toujours discriminé pour l’accès au stade

Le non-respect de l’environnement avec la destruction programmée du parc boisé de Bellevue et le renvoi d’une source souterraine vers les eaux usées  

La perte d’agrément du centre social par la CAF qui va conduire à ce que la CAF réduise ses financements suite au manque d’activité prolongé décidé par le maire

Montluel classée G « très défavorable » au palmarès des mobilités douces par le baromètre des villes cyclables de la fédération des usagers du cycle, la FUB

La nécessité de sensibiliser la population en cas de problème à la centrale alors que la majorité actuelle n’a fait aucune action de sensibilisation sur la centrale du Bugey

Notre critique du budget 2022

Les années passent et se ressemblent.

Le budget 2022 voté par l’équipe majoritaire n’est pas à la hauteur d’une ville comme Montluel. Sous le prétexte d’une gestion en bon père de famille, aucun investissement d’avenir n’est prévu cette année.

L’investissement moyen dans les villes similaires à Montluel est de 1016€ par habitant alors que nous plafonnons difficilement à 790€ par habitant et que le manque d’attractivité de Montluel se traduit par une baisse constante du nombre d’habitant.

Ne nous trompons pas, la construction d’un nouveau lotissement dans le quartier de la gare et la rénovation du centre social n’est pas un projet de ville mais une simple opération immobilière gérée par un promoteur privé.

Les investissements programmés, certes nécessaires, traduisent surtout l’immobilisme de l’équipe municipale.

A titre d’exemple, 400k€ pour l’accessibilité aux personnes handicapés. Bravo mais c’est juste l’application de la loi et cette somme avait déjà été inscrite au budget 2020. Projet de végétalisation de la Cour de l’école Daudet, indispensable pour lutter contre les canicules et pour le bien-être de nos enfants revu à la baisse suite à l’échec de l’obtention de subvention avec un dossier monté sans concertation avec les utilisateurs. Un projet d’aménagement du faubourg de Lyon opaque et sans étude sérieuse alors que les constructions dans le quartier de Bellevue vont aggraver les problèmes de circulation et de stationnement.

Nous n’avons pas besoin d’un père de famille mais d’une équipe sérieuse dans le montage de ses dossiers qui développe une vision d’avenir pour notre ville. 

Malgré les aléas, le Football Club de Montluel avance et gagne !

Une date à retenir : le 26 mai, demi-finale de la coupe des groupements sur le stade de Montluel

Ressentant un « sentiment d’abandon profond et réel », le Président du FCM dénonce, dans une lettre à la Préfète de l’Ain, « toutes les contraintes sans fondement que le Maire de Montluel fait peser sur ce club :  » Tout est bon pour faire barrage à ce projet :

  • Un traitement inégal (pas de vestiaires ni sanitaires dès la création).
  • Une mise en concurrence déloyale que le tribunal administratif de Lyon a annulée en décembre 2020.
  • Le saccage du terrain par la commune, en août 2021 pour ne pas suivre le jugement du tribunal.
  • La mise en place de convention sans eau et sans électricité, une caution de 2000 euros encaissée.
  • L’enlèvement des petites cages des petites catégories payées par la commune et qui sommeillent dans le local technique communal, prenant la poussière. »

Malgré toutes ces difficultés, le FCM avance avec ses licenciés et a obtenu les félicitations du président du district de l’Ain pour sa structuration et son comportement en compétition. Actuellement les deux équipes seniors sont en tête de leur championnat, et l’équipe 1 passera de D5 en D4 à la rentrée de septembre.

De plus, la même équipe 1 est en demi-finale de la coupe des groupements et accueillera Oyonnax sur le stade de Montluel le 26 mai prochain, en espérant que l’accueil puisse s’effectuer dans de bonnes conditions (voir plus haut),

Tou.te.s les Montluistes sont invité.e.s à encourager l’équipe du FC Montluel le 26 mai après-midi sur le stade de la commune.

Par ailleurs, le club est toujours en attente d’un jugement sur le fond par le tribunal administratif, dans le conflit qui l’oppose à la Mairie.

Cela ne l’empêche pas de se projeter résolument dans l’avenir : une nouvelle équipe loisirs (adulte), une équipe vétérans, ainsi qu’une ou plusieurs équipe féminines enfants sont dans les tuyaux.

Enfin, le Club envisage le recrutement d’un emploi aidé, et d’emplois en service civique pour faire face à son audience auprès de la population.

Article du Progrès du 29 mai : la victoire en finale malgré les difficultés ! BRAVO.

Mystère et boule de gommes

La problématique des écoles vue par un parent d’élève

2022 : Toute la France est envahie par le désir de construction de projets communs entre élus, acteurs locaux et habitants. Toute ? Non ! Montluel résiste encore et toujours à l’intelligence collective.

Ainsi, il plane un mystère persistant autour de la gestion des écoles : un projet éducatif territorial (PEDT) rédigé par la mairie sans concertation, des délais interminables pour les travaux urgents de réparation des écoles (interphones, fenêtres), des projets immobiliers impactant les deux écoles et une rénovation “promise” d’une cour végétalisée pour l’école Daudet reportée, alors qu’à Dagneux le projet prend forme. 

Il se murmure que nous n’avons pas à nous inquiéter, M. le Maire s’occupe de tout !

Mais voilà les parents ne s’inquiètent pas seulement, ils s’intéressent à l’environnement de leurs enfants et s’investissent volontiers pour leur avenir.

Œuvrer ensemble est sans nul doute la clé du mystère ! 

Pour une culture riche et vivante à Montluel

Quel plaisir que de retrouver la fête dans les rues de Montluel et dans les salles de spectacle.

Bravo au sou des écoles pour avoir organisé le carnaval ce samedi avec un défilé tout en couleurs, char – bateau pirate, batucada endiablée et confettis par centaines ! Le matin même, une troupe médiévale des Contes en Côtière est venue annoncer dans les rues de Montluel le lancement des 18ièmes contes en Côtière du 3 au 11 juin prochains.

Ce samedi a été riche en évènements avec le concert de fin d’année de l’école de musique de la 3CM qui s’est déroulé à Dagneux en présence des élèves, professeurs, familles et amis pour un bel après-midi de musique et de chansons.

Pendant ce temps, le comité histoire et patrimoine de Montluel organisait une chasse au trésor au musée d’art et d’histoire locale à l’occasion de la nuit des musées.

La soirée s’est terminée avec le dernier spectacle de la saison de l’Office municipal de la culture de Montluel (OMCM), Shower Power, un spectacle virtuose et fou à la fois.

Cette année, l’association culturelle a proposé 10 spectacles variés pour nous faire (re)-découvrir des classiques, des créations ou encore des concerts pendant la nuit des musiques. Et les Montluistes ont été au rendez-vous puisque le bilan de la saison montre une hausse des spectateurs de 10% par rapport à la dernière saison, avant la crise sanitaire.

MALHEUREUSEMENT la mauvaise nouvelle est bien confirmée. La salle des Augustins sera fermée à partir de septembre prochain pour une année complète !

Oui une année entière pour réaliser l’aménagement nécessaire à l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Et non la mairie de Montluel ne propose pas d’organiser les travaux hors saison (les mois d’été par exemple) pour permettre d’organiser une partie de la saison culturelle.

Ce sont donc deux associations qui vont être pénalisées : l’OMCM et le cinéma des Augustins (association l’ACA), ainsi que tous les Montluistes qui aiment la culture.

Et non la mairie de Montluel ne leur a proposé aucune solution alternative.

Une fois de plus ce sont bien les associations de Montluel qui sont à la manœuvre pour rendre vivante notre ville, pour faire découvrir le spectacle vivant, des films et documentaires, créer du lien … merci à tous les bénévoles.