Des solutions et des initiatives locales existent : renforçons la végétation de notre commune !

Face à l’urgence climatique et pour survivre en centre-ville aux périodes de canicule, nous ne pouvons plus rester les bras croisés.

Il nous faut trouver des solutions écologiques pour rafraichir notre ville. Pour cela, il est notamment nécessaire d’enrichir la végétation.

  • Repérez chez vous et autour de vous tous les endroits où pourrait être planté un arbre (ou plusieurs)…
  • Envoyez-nous vos suggestions, nous les publierons sur notre site internet et ferons remonter à la mairie vos propositions.
  • Pour vous aider à végétaliser votre jardin et l’espace public, la Grainothèque organise une collecte et une distribution de petits arbres à planter.

L’idée est de végétaliser le plus possible notre environnement, pour le plaisir des yeux, pour la biodiversité et pour notre bien-être. De nombreuses villes françaises le font déjà. Pourquoi pas nous ? Outre les arbres, vous pouvez semer ou planter des fleurs, des légumes, des plantes aromatiques… Pensez également aux plantes grimpantes qui sont très efficaces pour éviter le stockage de la chaleur dans les murs.

La grainothèque, bien nommée « la Mutinerie Végétale » (contact : 06 21 38 63 29) met à votre disposition des graines de toutes sortes. N’hésitez pas, c’est gratuit !

Il faut plus de volontarisme dans notre politique énergétique locale !

Le constat sur la gestion municipale et son impréparation aux impacts des crises climatique et énergétique est sans appel.

L’immobilisme et le conservatisme de la mairie de Montluel nous font prendre un retard qui pèsera sur le budget et le bien vivre de Montluel dans les années à venir.

A titre d’exemples, l’absence de mise en place de LED dans les systèmes d’éclairage et la destruction d’espaces verts dans le cadre de programmes immobiliers en cours (Bellevue, Gare, Vieux Moulin) inquiètent sur la prise de conscience réelle des élus de la majorité quant aux enjeux futurs.

Pourtant les collectivités locales peuvent agir directement ou en accompagnant les initiatives citoyennes !

L’installation de panneaux photovoltaïques dans les établissements publics et une meilleure gestion volontariste en termes d’investissements publics afin d’anticiper l’explosion des coûts et ne pas faire grelotter nos enfants, nos ainés et les employés de la ville.

La crise énergétique et ses mécanismes spéculatifs imposent aussi que les citoyens s’engagent pour économiser l’énergie et pour la production d’énergies renouvelables.

Des initiatives locales se développent partout en France comme celle de Dombes Saône Côtière Énergies Citoyennes pour plus d’autonomie.

Montée en 2021, cette association a permis de structurer une société, Centrales villageoises Coop’ain d’énergies, qui pourra porter des projets d’investissement. Trois projets de panneaux photovoltaïques sont d’ores et déjà engagés. La société comprend déjà 45 souscripteurs.

« L’association a pour vocation de promouvoir la sobriété énergétique, par exemple dans les bâtiments, mais aussi les alternatives à la voiture individuelle et le développement des énergies renouvelables. Avec 100 €, la société permet à chaque citoyen d’être actionnaire et d’investir dans des projets collectifs d’énergies renouvelable. »

Agnès Velu, présidente de Dombes Saône Côtière Energies Citoyennes

Pour plus d’informations : https://energie-partagee.org/projets/energies-citoyennes-dombes-saone-cotiere/ et sur https://www.facebook.com/energiescitoyennesdsc/

La Gazette n°6 de Bien vivre à Montluel est arrivée !

Sur les thématiques des crises climatique et énergétique, passons à l’action, nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de notre dernière édition, laquelle vous apportera de nombreux éclairages sur l’actualité municipale et sur les enjeux de demain pour notre territoire.

Au menu de la Gazette n°6 : une entrevue avec Pascal Niggemann sur la prévention de la délinquance, les solutions concrètes pour réduire la consommation d’énergie, végétaliser et mieux se déplacer, l’action de nos élu.e.s en conseils et le suivi des dossiers (Bellevue, FCM, souffrance au travail à la mairie) et le soutien aux initiatives locales avec l’ouverture de l’Abricôtière, un tiers lieu différent qui met les habitant.e.s au cœur de ses projets.

Bienvenue à l’AbriCôtière : une nouvelle association à Montluel pour tisser des liens, loin des préjugés !

Mais de quoi est-il question ? D’entraide, d’innovation, de plaisirs partagés, de solidarité, de rêves d’autre chose.

1er septembre 2022 – Ça y est, l’AbriCôtière a ouvert au rez-de-chaussée de la Tour des Peupliers. Avec tous les projets générés par les habitants eux-mêmes, très vite… une nouvelle dynamique prend vie.

On abat des murs, on crée un autre espace, un autre lieu de vie, inédit comme chaque jour qui passe. Ce lieu est celui des habitants, cet autre lieu avec un autre regard, une autre image. Dehors, on discute, on imagine parfois un autre monde. Mais cet autre monde, en fait, est déjà là, c’est ici et maintenant.

L’AbriCôtière est située au 138 rue du Torrent 01120 Montluel ! Rejoignez-nous….

Thématiques : atelier de réparation Artilab, fresque du climat, aide aux devoirs, soirée jeux, après-midi thé entre femmes, apprentissage de la langue française, chorale, atelier couture, salles de réunion, etc… et ce n’est que le début !

JOURS/HORAIRES D’OUVERTURE :

  • Mercredi : 14h-16h puis 18h30-20h
  • Jeudi : 18h30-20h
  • Vendredi : 18h30-20h
  • Samedi : 15h-17h
Avec la programmation du mois de décembre 2022, faites le plein de générosité !

Participons à la semaine d’action sur l’enjeu climatique à l’initiative de la MJC de la 3CM à Montluel

Lundi 14 novembre débute la Semaine Climatique organisée par la MJC.

Au programme : Expositions Climatiques toute la semaine dans le Hall de la MJC, Théâtre Ecologique « La Fin Du Monde Va Bien Se Passer ! »  une comédie de et avec Yvon Martin le 15 novembre à 20h à la salle des Bâtonnes à Dagneux, et une Après-midi Climatique organisée spécialement pour vous le samedi 19 novembre à partir de 14h à Montluel.

Samedi prochain, de nombreuses associations seront également présentes, telles que la Grainothèque la Mutinerie Végétale qui propose un troc de graines et d’arbres à planter partout et l’ACER, association côtière environnement et revalorisation qui présentera ses actions d’informations auprès du grand public sur des sujets d’intérêt général, tels que la qualité de l’eau que nous buvons.

VENEZ NOMBREUSES ET NOMBREUX !

Prendre à bras-le-corps le problème de la souffrance au travail à la mairie de Montluel

Lors du conseil municipal du 27 juin dernier, notre élu Bien vivre à Montluel a pris la parole lors du point relatif aux futures élections du Comité Social et Territorial où siègent les représentants du personnel et ceux de la direction à la mairie de Montluel.

Voici l’intervention de notre élu Jean-Claude Péron :

« Le CST va remplacer le CHSCT qui est un endroit où l’on discute des conditions d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Il y a des articles de presse qui sont parus ces derniers temps faisant état de souffrance au travail sur la commune de Montluel.

Du point de Bien vivre à Montluel cela est intolérable. La souffrance au travail est un phénomène qu’on constate malheureusement depuis quelques années et qui détruit des vies, qui s’attaque aux humains. C’est parfaitement intolérable.

Dans le dernier compte-rendu de conseil municipal, l’élu Bien vivre à Montluel Amara Boudib vous avait posé une question au sujet de cette souffrance et vous aviez répondu « on n’a pas le même point de vue ». Nous espérons que ce point sera pris en compte d’une façon un peu plus soutenue. D’autant plus qu’il y a deux plaintes qui sont en cours d’instruction, que des bruits viennent à nos oreilles comme quoi c’est compliqué de travailler à la mairie de Montluel, qu’il y a trois nouveaux départs, après la dizaine sur l’année dernière.

On espère que ce Comité Social et Technique prendra à bras le corps ce problème, afin que que le personnel puisse retrouver le sens du travail bien fait et la joie de travailler, ou tout du moins la possibilité de travailler dans des conditions décentes. Les élus Bien vivre à Montluel demandent à ce que l’un d’entre eux fasse partie de cette commission.

Après avoir annoncé que cela n’est pas possible, M. le Maire a rétorqué : « On ne peut pas salir les gens comme cela. J’ai octroyé la protection fonctionnelle à la personne qui est victime de ces plaintes. Toucher aux personnes comme cela n’est pas très digne. »

Notre élu a donc interrogé : « Vous dites que les personnes qui ont porté plainte ont fait n’importe quoi ? Ces personnes ne sont-elles pas dignes ?

Le maire répond « La justice fait son travail et on en reparlera. « 

En effet, on en reparlera … Les élu.e.s Bien vivre à Montluel restent à l’écoute des agents municipaux et leur assurent de leur soutien.

Comment la Mairie de Montluel gère la crise climatique : surréaliste !

En pleine canicule, particulièrement éprouvante pour les habitants de Montluel, voici le spectacle hallucinant auquel nous avons assisté ce matin, 20 juin 2022, dans l’ensemble immobilier des Peupliers .
Pour gagner deux places de parking, un bouleau est condamné à l’arrachage. Un peu plus loin, les racines d’un peuplier d’Italie sont sectionnées si près du tronc que l’on peut craindre pour sa survie en ces temps de sécheresse.
Alors que l’on répète partout que les arbres doivent absolument être protégés, pour nous permettre de respirer et nous fournir de l’ombre, le message n’est pas parvenu jusqu’à la Mairie de Montluel.

A Montluel, on continue à bétonner, à asphalter, à artificialiser les sols, au mépris du bien-être des habitants et bien sûr, sans aucune concertation avec eux. Au lieu de planter des arbres, on détruit ceux qui ont mis des années à nous apporter leurs bienfaits.

Allez voir ce qu’est devenu le parc de Bellevue : une calamité ! 

Travaux de décaissement en cours aux Peupliers 20 juin 2022
Délimitation autour de l’arbre que la municipalité de Montluel prévoit d’abattre mardi 21 juin pour créer une place de parking ! … alors que la canicule sévit depuis une semaine et que le nombre d’arbres « anciens » diminue chaque jour.
L’arbre coupé mardi 21 juin – quartier des Peupliers à Montluel – pour y construire …
… à la place de nouvelles places de parking. LE DÉNI CLIMATIQUE CONTINUE !

Retrouver du lien en plein cœur de ville !

La nouvelle édition des Contes en Côtière à Montluel a rassemblé de très nombreux habitantes et habitants venus retrouver la troupe d’amateurs devant la Tour Mandot sans voiture, le lieu a accueilli les aventures d’un génie à l’époque médiévale…

Félicitations à la troupe réunie au complet (ou presque) qui a joué pour la première fois devant la Tour Mandot.

Un prochain départ…. à suivre !

Pourquoi Romain Daubié cache-t-il sa visite à la mosquée en pleine campagne ?

Romain Daubié en campagne électorale, ne manque pas de nous informer de sa présence sur le terrain … On s’étonne alors que Monsieur le Maire, dans sa rétrospective du samedi 11 juin, ne cite pas sa visite à l’occasion des portes ouvertes de la mosquée de Montluel. Aurait-il peur de déplaire à une partie de son électorat ?

Pourtant il était bien présent, tout comme la candidate Lumir Lapray et de nos nombreux élus et acteurs engagés du territoire de la commune. Alors pourquoi l’ignorer dans son bilan de la journée ?

Après la visite de la mosquée par les deux candidats aux législatives Lumir Lapray et Romain Daubié, à l’occasion des portes ouvertes organisées par l’Association musulmane de Montluel.

La nouvelle Gazette de Bien vivre à Montluel est arrivée … dans les boîtes aux lettres des montluistes !

Vous y trouverez l’actualité – A LIRE DE TOUTE URGENCE

Nous ne voulons pas d’un élu qui refuse toute démocratie locale, qui discrimine des associations, qui ne respecte pas les décisions de justice, qui tolère des comportements irrespectueux envers ses équipes, qui ne joue pas collectif avec les territoires voisins, qui abandonne la politique de la ville, qui maltraite la culture et la nature, au détriment de l’intérêt général.

A la une l’alerte sur le harcèlement à la mairie et le départ des agents : management par la peur, dénigrement, décisions contraires à l’intérêt général, tolérance d’actes d’homophobie ; deux nouveaux départs s’ajoutent à la longue liste des agents méritants… épuisés par ce fonctionnement !

L’édito explique que le maire veut faire payer à la communauté de communes des frais exorbitants (100k€ !) alors que la 3CM doit réaliser de nombreux travaux sur les réseaux d’eau de Montluel, longtemps négligés par la mairie :

Le grand dossier sur les nombreux conflits entre le maire de Montluel et la 3CM : abandon du contrat de ville en faveur des quartiers prioritaires, mauvaise gestion de l’eau avec 60% de l’eau perdue dans la nature

La représentation des élu.e.s BVM en conseils municipaux avec une analyse du budget voté par la majorité : un manque d’ambition des investissements, des projets mal gérés qui sont reportés (aménagement pour les personnes à mobilité réduite ou végétalisation de la cour Daudet), des parcelles communales cédées à des promoteurs immobiliers sans transparence

Les associations maltraitées avec la disparition de locaux sur le site du projet avenue de la gare, le FC Montluel toujours discriminé pour l’accès au stade

Le non-respect de l’environnement avec la destruction programmée du parc boisé de Bellevue et le renvoi d’une source souterraine vers les eaux usées  

La perte d’agrément du centre social par la CAF qui va conduire à ce que la CAF réduise ses financements suite au manque d’activité prolongé décidé par le maire

Montluel classée G « très défavorable » au palmarès des mobilités douces par le baromètre des villes cyclables de la fédération des usagers du cycle, la FUB

La nécessité de sensibiliser la population en cas de problème à la centrale alors que la majorité actuelle n’a fait aucune action de sensibilisation sur la centrale du Bugey