Pour une culture riche et vivante à Montluel

Quel plaisir que de retrouver la fête dans les rues de Montluel et dans les salles de spectacle.

Bravo au sou des écoles pour avoir organisé le carnaval ce samedi avec un défilé tout en couleurs, char – bateau pirate, batucada endiablée et confettis par centaines ! Le matin même, une troupe médiévale des Contes en Côtière est venue annoncer dans les rues de Montluel le lancement des 18ièmes contes en Côtière du 3 au 11 juin prochains.

Ce samedi a été riche en évènements avec le concert de fin d’année de l’école de musique de la 3CM qui s’est déroulé à Dagneux en présence des élèves, professeurs, familles et amis pour un bel après-midi de musique et de chansons.

Pendant ce temps, le comité histoire et patrimoine de Montluel organisait une chasse au trésor au musée d’art et d’histoire locale à l’occasion de la nuit des musées.

La soirée s’est terminée avec le dernier spectacle de la saison de l’Office municipal de la culture de Montluel (OMCM), Shower Power, un spectacle virtuose et fou à la fois.

Cette année, l’association culturelle a proposé 10 spectacles variés pour nous faire (re)-découvrir des classiques, des créations ou encore des concerts pendant la nuit des musiques. Et les Montluistes ont été au rendez-vous puisque le bilan de la saison montre une hausse des spectateurs de 10% par rapport à la dernière saison, avant la crise sanitaire.

MALHEUREUSEMENT la mauvaise nouvelle est bien confirmée. La salle des Augustins sera fermée à partir de septembre prochain pour une année complète !

Oui une année entière pour réaliser l’aménagement nécessaire à l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Et non la mairie de Montluel ne propose pas d’organiser les travaux hors saison (les mois d’été par exemple) pour permettre d’organiser une partie de la saison culturelle.

Ce sont donc deux associations qui vont être pénalisées : l’OMCM et le cinéma des Augustins (association l’ACA), ainsi que tous les Montluistes qui aiment la culture.

Et non la mairie de Montluel ne leur a proposé aucune solution alternative.

Une fois de plus ce sont bien les associations de Montluel qui sont à la manœuvre pour rendre vivante notre ville, pour faire découvrir le spectacle vivant, des films et documentaires, créer du lien … merci à tous les bénévoles.

Le maire de Montuel interpellé en conseil communautaire 3CM : la goutte de trop !

Rappel des faits : lors du dernier conseil communautaire, le président de la 3CM, Philippe Guillot-Vignot a annoncé le blocage des travaux sur les réseaux d’eau de Montluel du fait de l’application d’une délibération de décembre dernier de la commune de Montluel visant à instaurer une redevance pour l’occupation du domaine public, fixée à des montants élevés et s’appliquant à tous les types de travaux, y compris ceux d’intérêt général menés par la communauté de communes visant à rénover le réseau d’eau de la commune de Montluel, dont l’entretien n’a pas été assuré par la commune lorsque celle-ci en avait la compétence (le transfert de compétences a eu en 2020). Ces surcoûts estimés à 108 000 euros sont actuellement un blocage à la réalisation des travaux. Plusieurs maires de la 3CM se sont insurgés contre cette délibération qui vise à alourdir les coûts déjà élevés des travaux dont les frais sont répartis entre les communes alors que le principal bénéficiaire est la commune de Montluel.

C’est la goutte de trop !

Les élus Bien vivre à Montluel demandent au Maire de Montluel de réunir rapidement le conseil municipal afin d’amender cette délibération dans les meilleurs délais et permettre la reprise de ces travaux indispensables, alors que 60% de l’eau de Montluel est perdue dans la nature avant même d’arriver dans nos robinets…. ce qui devrait aboutir à des amendes si les travaux ne sont pas effectués rapidement.

Notre courrier au Maire est à lire ci-dessous !

Les réseaux d’eau de Montluel, un mauvais feuilleton laissé par M. Daubié à la communauté de communes.

Derniers jours pour s’inscrire sur les listes électorales et voter pour les législatives les dimanches 12 et 19 juin prochains !

Les démarches sont simples : vous avez jusqu’au mercredi 4 mai pour vous inscrire en ligne, et vendredi 6 mai en mairie.

Les justificatifs les plus couramment admis sont les suivants :

  • Attestation ou la facture (de moins de 3 mois) d’eau, d’électricité, de gaz, de téléphone fixe établie à votre nom par cette entreprise,
  • Attestation d’assurance habitation (de moins de 3 mois),
  • Quittance de loyer non manuscrite (de moins de 3 mois),
  • Bulletin de salaire ou titre de pension (de moins de 3 mois).

Si vous habitez chez quelqu’un qui habite sur la commune et vous n’avez pas de justificatif de domicile, il est également possible de s’inscrire en présentant les 3 documents suivants :

  • Lettre signée par la personne qui vous héberge, certifiant que vous habitez chez elle et datant de moins de 3 mois,
  • Document prouvant votre lien avec la commune (bulletin de salaire récent ou tout document indiquant votre nom et l’adresse de la personne vous hébergeant),
  • Copie de la carte d’identité de l’hébergeant.

Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez vous rendre sur le site pour vérifier votre bureau de vote et vous inscrire en ligne : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE

Changer les choses, c’est déjà ouvrir les yeux, les oreilles et la bouche !

A chaque fois que nous sommes témoins d’une injustice et que nous n’agissons pas, nous formons notre caractère à s’habituer à la passivité face à elle et ainsi, finalement, nous perdons toute capacité à nous défendre nous-mêmes et ceux que nous aimons

Julian Assange

A présent que tout le monde sait, comment on fait ? Pas encore …. il faut continuer à en parler aux Montluistes, et être solidaires pour lutter contre tous les formes de harcèlement, de discrimination et d’injustice.

Non ! quelques cas de harcèlement, d’absence de respect et de mal-être au travail c’est déjà trop ! On ne le souhaiterait pas pour un.e enfant, un.e conjoint, un.e ami.e ou un.e collègue. On ne le souhaiterait pas pour notre enfant, notre conjoint, notre ami.e ou notre collègue. On ne souhaiterait pas que cela nous arrive à … NOUS !

Tout notre soutien aux employé.e.s municipaux qui ont osé briser l’omerta.

Pour celles et ceux qui auraient encore un doute, on vous invite à relire l’article du Progrès qui alerte sur les dysfonctionnements à la mairie Montluel (harcèlement moral, intimidations, etc.) : https://c.leprogres.fr/politique/2022/03/01/valse-du-personnel-a-la-mairie-des-agents-confient-leur-malaise

Les élus de Bien vivre à Montluel avaient dénoncé le mal-être des agents de notre ville lors du dernier conseil municipal. A relire ici :https://bienvivreamontluel.fr/synthese-du-conseil-municipal-du-9-fevrier-2022

Synthèse du conseil municipal du 9 février 2022

Voici un résumé des principales interventions des élu.e.s Bien vivre à Montluel. Merci aux nombreuses personnes venues assister au conseil municipal !

Concernant le vote relatif aux subventions, nous avons évoqué le cas de l’office municipal de la culture de Montluel, l’OMCM, association qui anime la culture et le théâtre à Montluel depuis 21 ans.  

En 2021, la municipalité a réduit de manière unilatérale la subvention annuelle de 20 K€ (montant inchangé depuis 6 ans) à 7K €, cette réduction étant justifiée par les restrictions sanitaires et la fermeture de lieux de culture. Cette année, de manière tout aussi unilatérale, suite à l’annonce en juillet 2021 de travaux, le Maire a décidé la fermeture du théâtre des Augustins courant 2022 sans solution de repli sur le territoire pour l’OMCM, et choisi de sabrer sa subvention à 10k€.

Pourquoi ne pas tout faire pour trouver une solution en concertation avec les autres communes de la 3CM ? Pourquoi imposer 1 an de fermeture sans détails sur l’organisation et le calendrier des travaux ? Plus généralement, quelle est votre conception de la politique culturelle municipale et les moyens que la majorité municipale souhaite lui consacrer ?

Amara Boudib, élu municipal Bien vivre à Montluel

Concernant le vote du budget 2022, voici les principales interventions des élus Bien vivre à Montluel.

Concernant les investissements, nous récusons l’affirmation du maire selon laquelle ils seraient particulièrement élevés à Montluel !

En effet, la moyenne pour une ville française de notre taille est de 1 016€ par habitant alors qu’à Montluel, elle n’est que de 790€ par habitant, et le fait que les revenus moyens soient plus faibles pour une même strate ne sont pas une explication suffisante.

Le budget 2022 de la majorité n’est pas adapté à la situation d’une ville-centre ; Montluel souffre d’un manque d’attractivité depuis plusieurs années, avec une baisse notable de la population.

Nathalie Mondy, élue municipale Bien vivre à Montluel

Or quels sont les choix d’investissements par la municipalité pour 2022 ?

  • Des investissements pour l’accessibilité aux personnes handicapées (400k€), sont une fois de plus le reflet d’un retard de notre ville à se mettre en conformité avec la loi. Ces mêmes investissements étaient déjà annoncés au budget 2020 et n’ont toujours pas été réalisés ;
  • Un projet de végétalisation de la cour Daudet (déjà programmé pour 2020 et non réalisé) revu à la baisse car la municipalité n’est pas parvenue à défendre le projet et obtenir des subventions. L’équipe enseignante et les parents d’élèves attendent toujours que la commune vienne échanger sur ce projet avec eux !
  • Le choix d’étendre la vidéosurveillance pour 40k annuels, plutôt que de relancer la politique de la ville alors que des subventions en la matière existent et que des actions ciblées et adaptées en partenariat avec les associations seraient possibles, notamment en matière de prévention ;
  • L’investissement de 750k€ concernant l’achat du futur bâtiment qui hébergera le centre social en 2024, alors que les parcelles communales auraient pu être mieux valorisées du fait de l’ampleur du projet immobilier avenue de la Gare. Les élus de l’opposition attendent toujours de pouvoir accéder à l’avis du service des Domaines concernant l’évaluation de la valeur des parcelles cédées et les modalités de choix du promoteur par le Maire (lire plus loin pour approfondir le sujet) ;
  • Un projet d’aménagement du faubourg de Lyon (100k€) qui sera observé de près alors qu’aucune étude n’est programmée dans le budget et que les constructions quartier Bellevue vont aggraver les problématiques de circulation et de stationnement en entrée de ville, ainsi que la difficulté pour les piétons et les cyclistes de circuler en sécurité !

Alors que la mairie ne sait toujours pas où planter les 500 arbres promis lors de la campagne électorale du maire (10k€ programmés en 2022), Bien vivre à Montluel a dénoncé la destruction programmée de plus de 80 arbres et remis à Monsieur le Maire, la pétition qui a été signée par plus de 1500 personnes contre le programme immobilier Bellevue phase 2.

En outre, l’étude sur la gestion des eaux pluviales du projet Bellevue phase 2 montre que la commune a a autorité le promoteur à renvoyer une eau souterraine vers les eaux usées, ce qui va entraîner un surcoût de traitement indu pour tous les habitants de la 3CM et une perte d’eau alors que cette ressource est précieuse !

D’une part, le détournement des sources souterraines dans les réseaux d’assainissement est interdit par le règlement d’assainissement de la 3CM et d’autre part, les débits de fuite enregistrés après travaux seront très supérieurs à ceux mesurées avant travaux. Bien que restant dans la limite fixée par la 3CM, il apparaît que ce projet ne respecte pas le principe de la maîtrise de l’écoulement des eaux pluviales qui doit conduire à ce que les zones d’aménagement restituent un débit de ruissellement égal au débit généré par le terrain naturel (Loi sur l’eau).

Pourquoi ne pas avoir prévu des aménagements pour traiter ces problèmes avec le promoteur à ses frais plutôt qu’aux frais des Montluistes et des autres habitants de la 3CM ?

A lire dans notre article : https://bienvivreamontluel.fr/la-petition-stop-a-la-disparition-programmee-du-parc-bellevue-remise-lors-du-conseil-municipal

Si vous ne savez pas où planter des arbres, commencez déjà par ne pas détruire les derniers poumons de verdure de la ville !

Lors des questions diverses, nous avons alerté sur le mal-être au travail de nombreux agents municipaux.

Nous avons été alertés concernant des dysfonctionnements au sein de la mairie de Montluel, à la fois un mal-être au travail des agents municipaux (manque de respect, infantilisation, absence de communication, décisions contraires au bon fonctionnement du service public, etc.) et une incapacité de l’organisation managériale actuelle à conserver et à faire évoluer des agents de qualité !

En septembre dernier, lors du vote d’une convention avec le centre de gestion de la fonction publique territoriale de l’Ain pour la mise à disposition de personnel, nous avions interrogé sur les postes vacants et la capacité de la direction à attirer et conserver les talents. Le maire nous avait répondu qu’il n’y avait aucun poste vacant. Ce qui est faux comme le montre le budget de la ville.

Or un des révélateurs de ce mal-être au travail est le départ ou l’absence prolongée de 10 agents municipaux en une seule année, qu’il s’agisse de départs et/ou d’arrêts maladie répétés, alors que les agents de la ville ont particulièrement montré leur réactivité et mobilisation lors des deux dernières années de crise sanitaire.

Monsieur le maire, que prévoyez-vous de faire pour stopper l’hémorragie et améliorer le bien-être au travail des agents municipaux en acceptant d’être à l’écoute de leur malaise, de leur besoin de dialogue et de relations hiérarchiques responsables et respectueuses de chacun ?

Il s’agit également que Montluel reste attractive pour des agents expérimentés et des profils qui préparent aux enjeux actuels et futurs d’un aménagement du territoire respectueux de l’environnement, d’une véritable intelligence collective au service de tous les habitants. En tant que responsable de l’organisation au sein de la mairie, que comptez-vous faire ?

Les élus de Bien à vivre expriment à travers cette prise de parole leur soutien aux agents municipaux. 

Pour approfondir :

Derniers jours pour s’inscrire sur les listes électorales !

Vous avez jusqu’au vendredi 4 mars pour vous inscrire afin de voter aux élections présidentielles les 10 et 24 avril, ainsi qu’aux législatives les 12 et 19 juin . Et cela n’a jamais été aussi simple !

Vous avez deux options possibles :

  • La démarche en ligne est possible jusqu’au mercredi 2 mars en allant sur le site www.service-public.fr
  • En allant à la mairie ou par courrier jusqu’au vendredi 4 mars

Vous avez besoin de deux documents :

  • Un justificatif d’identité (carte d’identité ou passeport, y compris périmés depuis moins de 5 ans)
  • Un justificatif de domicile (facture de téléphone, d’électricité ou de gaz, quittance de loyer, etc.)

L’inscription est automatique pour tous les jeunes atteignant leur majorité et pour les étrangers ayant acquis la nationalité française depuis 2019.

Attention si vous avez récemment déménagé. Il vous suffit de vérifier en allant sur le site internet :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE

Debout les femmes ! toutes et tous au cinéma des Augustins vendredi 11 mars à 20h30…

A l’occasion de la journée des droits de la femme, le cinéma-théâtre des Augustins propose à toutes et tous de (re-)découvrir le documentaire de François Ruffin qui met en lumière toutes les femmes qui travaillent pour soigner nos aînés, nos maisons, nos enfants… et dont le travail difficile et indispensable n’est pas reconnu à sa juste valeur.

Cette séance spéciale sera au prix de 4 euros pour tous et sera suivi d’un temps d’échange avec la salle. On vous invite à réserver cette date dans vos agendas !

(source:Wikipédia): La Journée internationale des femmes (selon l’appellation officielle de l’ONU1 ; en anglais, International Women’s Day ou IWD), également appelée journée internationale des droits des femmes dans certains pays comme la France2, est célébrée le 8 mars . C’est une journée internationale mettant en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes.

Voici le lien de la bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Ik-Mfy9F98Y

Non ma commune ne discrimine pas !

Rejoignez le rassemblement organisé par le Football Club de Montluel ce vendredi 25 février à 16H place Carnot !

Dès l’été 2020, Bien vivre à Montluel a dénoncé la manière arbitraire choisie par la municipalité pour répondre au besoin d’accès au stade par les deux clubs de football : le Football Club Luenaz et le Football Club de Montluel. Or, malgré nos alertes, la mairie a persisté à lancer un appel d’offre pour attribuer l’utilisation des infrastructures sportives communales à un seul club plutôt que de partager un bien commun pour l’ensemble des sportifs.

Malgré l’annulation de la convention signée avec l’un des clubs en décembre 2020 par le tribunal administratif de Lyon, la mairie refuse toute solution de compromis.

Il aura fallu encore deux actions en référé par le FC Montluel (et des frais juridiques qui s’accumulent pour notre ville) pour que le maire donne enfin accès au stade ! Mais dans quelles conditions ! … Après plusieurs manœuvres du maire dénoncées par le juge :

  • interdire l’accès pour un soi-disant gazon impraticable,
  • prendre des arrêtés municipaux pour cause Covid sans en avoir l’autorité, pour éviter d’appliquer la décision du juge,
  • et enfin demander aux services techniques des travaux de décaissement pour cause d’invasion de moustiques !

Après plus de deux années de ce mauvais feuilleton, nous dénonçons la discrimination dont fait toujours l’objet le Football Club de Montluel.

Au contraire de la convention initialement proposée à l’autre club, le maire refuse au FC Montluel :

  • l’accès aux vestiaires et au terrain d’honneur,
  • l’accès à la buvette,
  • la prise en charge des frais d’éclairage et d’eau,
  • l’accès au local technique pour ranger le matériel.

Nous invitons tous les Montluistes à dénoncer cette situation afin de trouver une solution équitable et durable.

ON COMPTE SUR VOUS !